Évolutions technologiques pour la ŠKODA Octavia: moteur TSI compact et régulation adaptative du châssis DCC

  • Le bestseller de ŠKODA toujours plus dynamique et performant
  • Moteur trois cylindres TSI de 85 kW (115 ch) économe en carburant
  • Le DCC, système d’amortissement piloté, disponible à partir des motorisations 110 kW (150 ch)
  • La ŠKODA Phonebox, pour la connexion d’un smartphone et la recharge par induction

La ŠKODA Octavia millésime 2017 gagne encore en dynamique et en sobriété. Un nouveau trois cylindres turbo essence vient s’ajouter aux motorisations et la régulation adaptative du châssis DCC est disponible en option pour les versions à partir de 110 kW (150 ch).

Sur la berline comme sur le Combi, les moteurs de la ŠKODA Octavia sont étonnants de puissance et de sobriété. La gamme de motorisations essence et diesel s’étend jusqu’à la version RS, d’une puissance de 169 kW (230 ch) pour le TSI et de 135 kW (184 ch) pour le TDI.

Dans la gamme TSI, un trois cylindres turbo essence se substitue désormais au quatre cylindres 1,2 litre. Ses 999 cm3 développent une puissance de 85 kW (115 ch) et un couple de 200 Nm sur la plage de 2 000 à 3 500 tr/min. Premier trois cylindres de l’histoire du modèle, il bénéficie d’une acoustique raffinée et ses performances surclassent celles de son prédécesseur.

Couplé à la boîte DSG 7 rapports et au double embrayage, ce nouveau 1.0 TSI propulse la berline Octavia de 0 à 100 km/h en 10,0 secondes et lui autorise 202 km/h en vitesse de pointe. Avec une boîte manuelle 6 vitesses, le sprint 0-100 km/h est abattu en 9,9 secondes seulement, la vitesse maxi restant inchangée. Pour sa part, le break ŠKODA Octavia Combi peut être équipé d’une boîte manuelle ou DSG 7 rapports qui lui valent 200 km/h en vitesse de pointe dans les deux cas, ainsi qu’une accélération respective de 10,2 et 10,1 secondes au test 0-100 km/h.

L’évolution la plus notable réside dans la consommation du nouveau trois cylindres TSI, en baisse de 8 % par rapport à la version antérieure. La berline avec boîte DSG 7 rapports se contente de 4,5 litres d’essence aux 100 km et de 105 g CO2/km ou – à consommation égale – 103 g CO2/km avec une boîte manuelle. Quant au Combi, il affiche respectivement 4,6 l/100 km (pour 106 g CO2/km) et 4,5 l/100 km (pour 105 g CO2/km).

Les finitions Active, Ambition et Style proposent en option un pack aérodynamique dont les modifications permettent de diminuer encore la consommation. Il comprend un châssis sport qui abaisse la garde au sol en réduisant ainsi la trainée, des volets d’air pilotés qui améliore l’aérodynamique ainsi qu’un becquet de coffre ou de toit qui lisse l’écoulement d’air. Enfin, des pneumatiques spéciaux réduisent la résistance au roulement. Cet ensemble de mesures ramènent la consommation à 4,4 l/100 km et les émissions de CO2 à 102 g/km pour la berline comme pour le Combi avec boîte manuelle.

Le nouveau 1.0 TSI de la ŠKODA Octavia profite en outre des tout derniers perfectionnements technologiques. Grâce à sa structure compacte et à son carter moteur en aluminium, ce trois cylindres ne pèse que 78 kg. L’équilibrage très étudié des pistons en aluminium et des bielles forgées lui assure souplesse et silence de fonctionnement, même en l’absence d’arbre d’équilibrage. La dimension du vilebrequin est réduite et les pertes par friction minimes. Le carter moteur et la culasse possèdent chacun leur propre circuit de refroidissement. Enfin, l’intégration du collecteur d’échappement à la culasse joue un rôle important dans la gestion thermique du moteur.

Pour améliorer le cycle de charge, il est possible d’ajuster le calage des arbres à cames d’admission et d’échappement à concurrence, respectivement, de 50 et 40° de rotation du vilebrequin. La pression d’injection du système common rail peut monter jusqu’à 250 bars. Le refroidisseur d’air du turbocompresseur est intégré au conduit d’admission, ce qui augmente instantanément la pression de suralimentation qui peut alors atteindre 1,6 bar (en valeur relative).

Motorisations ŠKODA et régulation adaptative du châssis DCC : le duo gagnant

Tous les moteurs de la ŠKODA Octavia sont connus pour leurs performances hors pair et leur faible consommation. Les motorisations suivantes sont disponibles avec régulation adaptative du châssis DCC :

Moteurs essence TSI

› 1.4 TSI/110 kW (150 ch) – BVM6 et DSG7

› 1.8 TSI/132 kW (180 ch) – BVM6 et DSG7 ; DSG6 pour la version 4×4

› 2.0 TSI/162 kW (220 ch) – RS, BVM6 et DSG6

› 2.0 TSI/169 kW (230 ch) – RS 230, BVM6 et DSG6

Moteurs diesel TDI

› 2.0 TDI/110 kW (150 ch) – BVM6 et DSG6 ; DSG6 pour la version 4×4

› 2.0 TSI/135 kW (184 ch) – BVM6 et DSG6 ; DSG6 pour la version 4×4

Régulation adaptative du châssis DCC, pour mieux varier les plaisirs de la conduite

Sur le millésime 2017, ŠKODA propose désormais en option la régulation adaptative du châssis DCC (Dynamic Chassis Control) pour les Octavia équipées d’un moteur d’au moins 110 kW (150 ch). Ce système permet d’apprécier différentes sensations de conduite puisqu’il adapte la direction et les suspensions au mode de conduite choisi : Confort, Normal ou Sport. Il est également disponible pour les modèles Octavia RS et Octavia RS 230 où, d’une simple pression sur un bouton, il commande un réglage plus confortable du châssis pour la conduite au quotidien.

Un clapet électrique régule la circulation de l’huile à l’intérieur des amortisseurs DCC, par l’intermédiaire d’une unité de commande qui réagit rapidement en fonction de l’état de la chaussée, du style ou du mode de conduite sélectionné. La large ouverture du clapet correspond à un bon confort des suspensions tandis qu’un rétrécissement de l’ouverture procure une tenue de route plus ferme : la réponse directionnelle est encore plus précise, les caractéristiques du freinage s’améliorent et le roulis est réduit au minimum. La régulation adaptative du châssis DCC renforce en outre la sécurité active puisqu’en cas de danger, il passe automatiquement du mode Confort au mode Sport au profit de la stabilité, de l’adhérence des pneus et des distances de freinage.

Le DCC et la sélection du mode de conduite sont proposés en option à partir de la finition Ambition. Avec le choix d’un mode de conduite, le conducteur modifie les caractéristiques de la direction, le fonctionnement de la boîte DSG et les réglages du châssis selon des paramètres prédéfinis ou ses préférences personnelles.

Autre nouveauté en option, les finitions Ambition et Style de la ŠKODA Octavia 2017 peuvent être équipées des jantes 17”Teron noires.

Habitacle spacieux et solutions Simply Clever

La ŠKODA Octavia s’est toujours démarquée de ses concurrentes par l’optimisation du volume intérieur qui a su conjuguer une habitabilité généreuse et une élégante silhouette de berline à grand hayon. Elle offre ainsi un dégagement aux jambes et à la tête tout à fait inhabituels sur le segment des compactes. De plus, la berline et le Combi revendiquent le coffre le plus spacieux de leur catégorie.

Comme il se doit dans une ŠKODA, l’Octavia bénéficie de nombreux équipements électroniques et de solutions Simply Clever qui facilitent la vie à bord. Pour le millésime 2017, la climatisation Climatronic se dote d’un nouveau filtre à pollen, d’une caméra de recul (en option) avec gicleurs de lavage de la lentille et, depuis cet été, un parapluie est disponible en option sous le siège passager avant. Enfin, il est possible d’installer des iPads au dos des sièges avant.

Nouvelles fonctionnalités du système d’infotainment

Les systèmes d’infotainment de la ŠKODA Octavia reposent sur la plateforme modulaire de seconde génération MIB II – un gage de simplicité, de polyvalence et de puissance. La radio Swing est déjà livrée de série sur la finition Active des modèles 2017 et le système de navigation Amundsen bénéficie désormais d’une connexion Wi-Fi. Grâce à l’application ŠKODA Media Command, il est possible de contrôler certaines fonctions du système par tablette ou smartphone, une solution séduisante pour les passagers arrière.

En outre, de nouvelles fonctionnalités viennent enrichir le système d’infotainment des modèles 2017. Proposée en option, la Phonebox ŠKODA permet de raccorder un smartphone à l’antenne de toit par couplage en champ proche sans connexion filaire, ce qui optimise la qualité des appels et la réception des données. Simultanément, elle recharge le téléphone par induction selon la norme Qi, pourvu qu’il soit compatible.