Premier trimestre record pour ŠKODA, livraisons, chiffre d’affaires et bénéfice d’exploitation en hausse

Mladá Boleslav, 1er juin 2016 – La croissance de ŠKODA se poursuit avec une hausse des livraisons, du chiffre d’affaires et du bénéfice d’exploitation au premier trimestre. Il s’agit du meilleur début d’année jamais enregistré par ŠKODA qui a vu ses ventes progresser de 4,3 % avec 276 600 véhicules livrés. Le chiffre d’affaires atteint 3.379 milliards d’euros au cours de la même période, soit + 6,4 %. Quant au bénéfice d’exploitation, il bondit de 30,2 % à 315 millions d’euros.

« Un excellent début d’année pour ŠKODA, explique Bernhard Maier, PDG de ŠKODA. Nous confortons le succès rencontré l’année dernière. Nous devons ce résultat à notre solide gamme de modèles, dominée par la nouvelle ŠKODA Superb, à nos salariés extrêmement motivés et à nos fidèles partenaires commerciaux. Les ventes encourageantes et les solides résultats financiers du premier trimestre seront la base de notre future profitabilité. Notre prochaine campagne de modèles va débuter avec le lancement du nouveau ŠKODA Kodiaq. »

Le chiffre d’affaires ŠKODA a augmenté de 6,4 % entre janvier et mars 2016 pour atteindre 3.379 milliards d’euros (premier trimestre de 2015 : 3.175 milliards d’euros). Même chose pour le bénéfice d’exploitation qui, avec une hausse de 30,2 %, atteint 315 millions d’euros (premier semestre 2015 : 242 millions d’euros). Quant à la marge d’exploitation, elle est de 9,3 % par rapport au 7,6 % du premier trimestre 2015. Cette hausse de la profitabilité est principalement due aux effets positifs du mix et à une optimisation des coûts de production.

« Grâce à cet excellent premier trimestre, la croissance de ŠKODA se poursuit et la société a une fois encore confirmé son niveau de rentabilité et sa solidité financière, explique Winfried Krause, Directeur Financier de ŠKODA. Même si les conditions économiques restent difficiles et la situation particulièrement délicate dans certains pays, cela ne nous empêche pas de consolider notre position financière. »