100 ans de la Tchécoslovaquie : ŠKODA, pilier de l’économie nationale

  • ŠKODA AUTO célèbre le 100e anniversaire de la fondation de la Tchécoslovaquie
  • Leader du marché dans son pays d’origine et pierre angulaire de l’économie nationale depuis 1936
  • ŠKODA est désormais distribué dans 103 marchés à travers le monde

 
Mladá Boleslav, le 26 octobre 2018 – La République démocratique tchécoslovaque a été fondée le 28 octobre 1918. À cette époque, les véhicules construits par Laurin & Klement jouissaient d’une grande popularité dans leur propre pays. Depuis 1936, la société est le leader du marché automobile national sous la marque ŠKODA. Même dans les moments les plus difficiles de l’histoire du pays, ŠKODA a maintenu sa réputation d’entreprise innovante et bien gérée. Avec son intégration au sein de Volkswagen Group en 1991, ŠKODA a connu un développement dynamique pour devenir un constructeur mondial.
 
Immédiatement après la fondation de la République démocratique tchécoslovaque, le constructeur automobile Laurin & Klement (L & K) a dû faire face à l’effondrement de l’ancien marché austro-hongrois. En outre, en raison de la stagnation persistante, certains marchés ont complètement disparu de l’Europe de l’après-guerre. La solution consistait à fusionner avec la société à succès Pilsen ŠKODA en 1925. Un programme d’investissement conséquent permettait de développer une nouvelle génération d’automobiles. En outre, ŠKODA a été l’un des pionniers de la production de chaînes de montage en Tchécoslovaquie.
 
Grâce à sa gamme complète de modèles comprenant les ŠKODA POPULAR, RAPID, FAVORIT et SUPERB, la société est sortie renforcée de de la crise économique mondiale. ŠKODA a également célébré plusieurs succès en sport automobile. ŠKODA a pris la tête du marché automobile tchèque en 1936. En 1938, la part de marché de ŠKODA AUTO était de 39,2%. Au-delà des frontières tchécoslovaques – en Europe, et même en Asie et à l’étranger – L & K / ŠKODA a réalisé de très bons chiffres de vente. Durant la période dite de la Première République, c’est-à-dire entre le 28 octobre 1918 et le 30 septembre 1938, la Tchécoslovaquie était l’un des pays les plus avancés au monde grâce au développement de l’industrie, automobile en particulier.
 
Cette dynamique positive s’est évidemment arrêtée au début de la seconde guerre mondiale. Pendant la guerre, la production de véhicules était presque exclusivement limitée aux camions et aux véhicules spéciaux, ainsi qu’aux voitures modifiées à des fins militaires. Après la fin de la guerre, l’usine automobile a été nationalisée – les anciens carrossiers de Kvasiny et de Vrchlabí ont été ajoutés à l’usine principale de Mladá Boleslav. À partir de ce moment, l’économie planifiée a déterminé la structure de l’offre et les volumes de production. En dépit d’innombrables restrictions et de contacts limités avec les marchés occidentaux très développés, ŠKODA a continué à construire des voitures de haute qualité grâce à l’enthousiasme et à l’expertise de la main-d’œuvre. Parmi les constructeurs de l’ancien bloc de l’Est, ŠKODA était le porte-drapeau.
 
La présentation de la ŠKODA 1000 MB a ouvert un nouveau chapitre de la success story de l’entreprise en 1964. Il s’agissait de la première ŠKODA à proposer une carrosserie autoportée, et bien évidemment il s’agissait d’une propulsion. À l’arrière se trouvait le premier moteur au monde en aluminium moulé sous pression produit en grande série. La 1000 MB était l’une des meilleures automobiles d’un litre de cylindrée de son époque. La production annuelle dépassait les 100 000 véhicules. ŠKODA a ainsi apporté une contribution majeure à la motorisation de masse de la Tchécoslovaquie.
 
Suivent les séries ŠKODA 100 et ŠKODA 110, y compris l’emblématique coupé sport ŠKODA 110 R, produit de 1970 à 1980 et qui a inspiré les dérivés sportifs de la marque, à commencer par le légendaire ŠKODA 130 RS qui a fait sensation en 1977 avec la victoire dans sa catégorie au rallye de Monte-Carlo. Dans les années 1970 et 1980, ŠKODA a enregistré de nombreux autres succès en sport automobile. Le concept de moteur à l’arrière, qui était un succès dans le sport des rallyes, dominait également la production en série: en 1976, la série ŠKODA 105/120 remplaçait les ŠKODA 100/110, suivie de la version 130 avec un moteur quatre cylindres de 1 300 cm3. Ces modèles étaient accompagnés des attrayants coupés GARDE et RAPID.
 
En 1987, ŠKODA présentait une voiture compacte à traction avant moderne avec la FAVORIT, dessinée par le studio de design Bertone en Italie – une révolution automobile pour un pays de l’est à l’époque.
 
Après la «révolution de velours» de 1989 et la privatisation à venir de l’entreprise, ŠKODA a eu besoin d’un partenaire stratégique fort. L’intégration à Volkswagen Group en 1991 a finalement marqué une étape décisive pour devenir l’un des plus grands succès récents de l’histoire de l’automobile. ŠKODA a prospéré au sein du groupe: la gamme de modèles et les installations de production ont été modernisées, permettant d’améliorer la qualité des véhicules et de les doter de technologies modernes. La ŠKODA OCTAVIA, présentée au public en 1996, est devenue le symbole de la nouvelle ère. Le best-seller d’aujourd’hui en est à sa 3ème génération et cottoie une gamme complète couvrant les principaux segments de marché. De nos jours, la dynamique de croissance mondiale de l’automobile est portée par les SUV. ŠKODA s’est adapté et a commencé en 2016 à produire le KODIAQ, qui peut transporter confortablement jusqu’à sept personnes. En 2017, ŠKODA a présenté le SUV compact KAROQ. D’autres modèles viendront compléter la famille de SUV du constructeur tchèque.
 
Les grandes lignes de la poursuite et de l’expansion de ce succès sont ancrées dans la stratégie ŠKODA 2025, dont les thèmes principaux incluent l’électromobilité, la numérisation de la société, les produits et la fabrication, ainsi que les nouveaux services de mobilité et la connectivité. L’internationalisation est également prévue en plus d’élargir la campagne réussie de SUV.
 
Depuis la fondation de la Tchécoslovaquie il y a 100 ans, la marque Mladá Boleslav est devenue l’une des plus grandes entreprises automobiles du monde. En cours de route, ŠKODA a relevé de nombreux défis et élargi en permanence son volume de production et sa gamme de modèles. À l’heure actuelle, le constructeur propose huit modèles: CITIGO, FABIA, RAPID, OCTAVIA, KAROQ, KODIAQ, KAMIQ (en Chine) et SUPERB. En plus de trois sites de production en République Tchèque, ŠKODA assemble maintenant dans sept autres pays, le premier marché étant la Chine. Une comparaison du volume de production annuel de 1918 à 2018 montre le développement extrêmement réussi de la marque ŠKODA: la production annuelle actuelle de plus de 1,2 million de voitures est 4 000 fois supérieure à celle d’il y a un siècle.
 
Quelques étapes marquantes de la production de ŠKODA AUTO *:

  • 1895: création de Laurin & Klement
  • 1905: Début de la production automobile
  • 1991: 5 millions de véhicules ŠKODA depuis 1905
  • 13 juillet 2006: 10 millions de véhicules ŠKODA depuis 1905
  • 5 février 2013: 15 millions de véhicules ŠKODA depuis 1905
  • 10 décembre 2014: ŠKODA produit pour la première fois un million de véhicules en un an
  • 26 septembre 2017: 20 millions de véhicules ŠKODA depuis 1905

 
* intégrant les modèles Laurin & Klement