La ŠKODA KODIAQ pour la première fois à la découverte de Kodiak Island

  • Première fois : la ŠKODA KODIAQ découvre sa terre d’origine, Kodiak Island
  • Les nouvelles ŠKODA KODIAQ SCOUT et SportLine aux finitions baroudeur et sport empruntent les routes de l’île à la découverte de leurs origines Alutiiq
  • Le SUV 7 places de ŠKODA emprunte son nom à l’ours Kodiak, race endémique vivant sur l’île
  • #KodiaqInKodiak : une vidéo pour suivre son parcours sur les réseaux sociaux

 
Kodiak City / Paris, 12 septembre 2018 – Présenté au public lors du salon automobile de Paris en 2016, la ŠKODA KODIAQ n’avait jusqu’à présent jamais foulé la terre de ses origines. Après un périple de près de 8 000 km mêlant avion, bateaux et routes, les nouveaux KODIAQ SCOUT et SportLine ont pu rejoindre la terre de leurs origines, Kodiak Island. Située en pleine baie d’Alaska, Kodiak Island accueille près de 14 000 habitants et plus de 3 500 spécimens d’ours bruns de race Kodiak de laquelle les ŠKODA KODIAQ tirent leur nom.
 
Le SUV familial de ŠKODA, disposant de 5 à 7 places, se nomme KODIAQ. Le nom fait référence à l’ours Kodiak qui vit sur une des îles de la côte sud du golfe de l’Alaska ; son orthographe est inspirée de la langue du peuple autochtone – les Alutiiq. Environ 3500 ours Kodiak vivent aux côtés des quelques 14 000 habitants sur l’île de Kodiak – un paysage fascinant, rude, situé au large de la côte sud de l’Alaska (57 ° N 153 ° W). Les autochtones, les Alutiiq, appellent l’ours ‘Taq uka ‘aq ‘- la lettre “q” étant une caractéristique des noms d’animaux. En utilisant cette lettre pour le nom de son grand SUV, ŠKODA affirme son respect de la langue des Alutiiq. Parallèlement, le “q” crée un nom distinctif pour ce modèle ŠKODA unique en son genre.
 
Arrivés du continent américain directement à Kodiak City depuis Homer après une nuit de traversée en ferry, les KODIAQ ont pu découvrir les routes de la deuxième plus grande île américaine entre White Sands Beach au nord et Pashagshak Bay au sud, via le site de lancement de satellites du Pacific Spaceport Complex Alaska ou la principale base de gardes côtes d’Alaska nommée Coast Guards Air Station.
 
Il s’agissait aussi pour le SUV tchèque de mesurer sa popularité sur l’île, où bien que non distribué localement, tous les habitants en ont entendu parler dès 2016 et la première campagne révélant le nom du SUV tchèque. Les pompiers, les forces de polices, la maire de Kodiak City ou plus simplement des habitants de l’île, ont pu monter à bord voire conduire les deux versions dotées du moteur 1.5 TSI de 150ch et en apprécier les qualités dynamiques.
 
Les habitants ont découvert, amusés, les nombreuses astuces Simply Clever visant à faciliter la vie des occupants. Parmi les astuces les plus populaires, ils ont retenu en large majorité le gratte-givre qui trouverait parfaitement sa place en période d’hiver mais aussi les baguettes de protection des portes et le pack voyage.
 
Des KODIAQ à l’épreuve de l’île
La ŠKODA KODIAQ SCOUT, forte d’une transmission intégrale quatre roues motrices, a pu s’aventurer sur les routes de graviers la menant à la découverte de Chiniak Lake à l’est de l’île. Sa garde au sol de 194mm, ses protections de soubassement (pack off-road) et ses boucliers avant et arrière spécifiques lui ont facilité le trajet sur la seule route traversant l’île de parts en parts ; Anton Larsen Bay Road.
 
De son côté, la ŠKODA KODIAQ SportLine également équipée du moteur 1,5 l de 150ch avec technologie ACT (désactivation des cylindres) et de la transmission automatique DSG à 7 rapports est allée à la découverte des routes du nord de l’île via Rezanof Drive puis Monashka Bay Road, dernière route carrossable avant la nature verdoyante et toute puissante.
 
L’escapade des ŠKODA KODIAQ s’est terminée à Pillar Mountain à 378m d’altitude offrant une vue panoramique et dégagée sur la ville, le nord de l’île et les monts encore enneigés de Pyramid Mountain. En 2009, à cet endroit précis, six éoliennes ont été installées afin de fournir l’électricité renouvelable souhaitées par les habitants de Kodiak City.
 
Retour en Europe
Après un mois de présence sur Kodiak Island, les ŠKODA KODIAQ SCOUT et SportLine ont repris le ferry pour le port d’Anchorage duquel ils repartiront, cette fois-ci, par la mer. Un périple long de 55 jours en haute mer les attend avant de rejoindre l’Europe et la France. Avant leur départ, Mme Pat BRANSON, Maire de la ville leur a apposé le tampon de la ville de Kodiak City avec la mention ‘’Testé & Approuvé par Kodiak City’’, un gage de qualité et une reconnaissance des habitants de l’île.
 
Une vidéo #KodiaqInKodiak de l’escapade sur leurs terres de ces deux SUV a été réalisée pour l’occasion, ainsi qu’un teaser disponible depuis le 10 septembre sur les réseaux sociaux du constructeur tchèque en France.